Comment débloquer le nerf vague et sortir du mode survie ?

En prenant conscience que je ne suis plus à la préhistoire ! 😄

Qu’est-ce que le nerf vague ?

L’être humain est optimisé pour la survie, à tous les niveaux.

Le système nerveux autonome est constitué :

  • Du système nerveux sympathique (l’accélérateur) : il gère le “mode survie”, lorsque j’ai besoin de fuir, combattre ou me cacher pour survivre.
  • Du système nerveux parasympathique (le frein) : il gère le “mode repos”, lorsque je peux me détendre car il n’y a pas de danger.

Le nerf vague permet de réactiver le système parasympathique après une période de tension.

Il s’étend de la base du cerveau jusqu’aux organes situés dans l’abdomen. Il passe par le cou, la poitrine et le plexus solaire.

Exemple : Lorsqu’une gazelle est pourchassée par un lion, son système sympathique s’active. Cela entraîne une accélération du rythme cardiaque, de la respiration et du flux sanguin. Si elle parvient à échapper au prédateur, alors le nerf vague entre en jeu pour ramener l’organisme à un état de repos et de récupération. Les processus qui ont été mis en pause, comme la digestion ou la guérison, peuvent reprendre.

Homme survie
Moi en mode survie 😅

Pourquoi le nerf vague reste bloqué ?

Chez plus de 90% des êtres humains, le nerf pneumogastrique (son autre nom) est bloqué : ils vivent en permanence en insécurité.

Ceci est généralement causé par des épisodes de stress intense, ou de peur de mourir. L’inconscient décide alors de rester en alerte pour surmonter l’épreuve.

Des blessures émotionnelles sont générées, et empêchent de retrouver un état de sérénité.

Cela survient surtout pour ceux qui n’ont pas appris à vivre leurs émotions, et qui ont tendance à les réprimer.

L’acteur Brad Pitt est l’une des rares personnalités qui n’est pas coincé en état de vigilance. Il dégage une sérénité contagieuse, qui génère de la sympathie, de l’attirance, ou l’envie de lui ressembler.

Symptômes

Lorsque je suis en danger de mort, j’augmente mes chances de survie si :

  • Je reste en état d’alerte.
  • Je me stresse.
  • Je me cache.
  • Je combats.
  • Je fuis.
  • Je mobilise de l’énergie.
  • Je cherche des solutions rapides.

Une saturation du système nerveux autonome peut donc entraîner les symptômes suivants :

  • Fatigue, manque d’énergie.
  • Anxiété, stress.
  • Dégénérescence cellulaire.
  • Respiration superficielle.
  • Être constamment dans le mental.
  • Inflammation.
  • Attaques de panique.
  • Surpoids.
  • Difficultés à me concentrer ou à méditer.
  • Insomnie, troubles du sommeil, réveils nocturnes.
  • Difficultés à me détendre, corps sous tension.
  • Mouvement répétitifs involontaires, exemple jambe qui bouge.
  • Hypertension artérielle.
  • Difficultés à apprécier le moment présent, être toujours en train de planifier le futur.
  • Troubles digestifs.
  • Addiction au sport, à l’alcool, au cannabis, aux drogues, à l’orgasme.
  • Difficultés à rester inactif·ve.
  • Palpitations cardiaques.
  • Hypersensibilité.
  • Rester dans le contrôle.
  • Hyperhidrose (sudation excessive).
  • Auto-guérison en pause.
  • Passer sans transition d’une chose à l’autre.
  • TDAH, hyperactivité.

Les programmations reptiliennes de survie sont alors d’autant plus actives :

  • Pulsions alimentaires : préférence pour les aliments riches en calories et les sucres rapides.
  • Pulsions sexuelles : besoin de me reproduire, d’être plus attractif.
  • Pulsions sécuritaires : besoin de dominer, d’avoir le pouvoir, de surprotéger, d’accumuler l’argent et les bien matériels.
  • Pulsions sociales : besoin de ne pas être seul(e), de m’inquiéter pour mes proches, d’assurer l’harmonie du groupe en n’étant pas moi-même.

Comment activer le nerf vague ?

Cela part d’une intention : sortir du mode survie permanent et retrouver mon état naturel.

Il est important de comprendre que :

  • Il ne s’agit pas seulement de rétablir le nerf vague, il s’agit de rééduquer l’ensemble des systèmes nerveux.
  • Cela peut prendre quelques semaines avant de rétablir le nerf et constater des résultats durables.
  • Le mode survie reste utile, mais ponctuellement.

Il est conseillé d’utiliser mon ressenti pour savoir ce dont j’ai besoin parmi les manœuvres vagales suivantes.

Émotions

Des émotions intenses peuvent figer mon nerf vagal.

Pour savoir lesquelles, je peux penser aux moments les plus stressants de ma vie.

Plusieurs épisodes ont bloqué mon nerf vague : en classe préparatoire, lorsque j’ai dû étudier intensément. Puis lorsque je me suis mis la pression avec un nouveau travail, et que j’ai failli partir en burn-out. J’ai ainsi passé plus de 20 années de ma vie constamment en état d’action !

Je découvre comment gérer mes émotions.

Lac paisible

Respiration d’activation

Cette respiration permet d’augmenter le tonus vagal :

  1. M’allonger, les paumes posées sur mon ventre.
  2. Inspirer ventralement par le nez, tout en contractant légèrement la gorge ce qui provoque un bruit de respiration (pour stimuler les capteurs parasympathiques).
  3. Vider tout l’air d’un coup par la bouche, en rentrant le ventre vigoureusement, et en imaginant que j’expulse toutes les tensions accumulées.
  4. Faire une pause de 2 à 3 secondes.
  5. Répéter pendant 1 à 2 minutes tout en maintenant un état de détente.

Dien Chan

Le point 19 du Dien Chan, à la base du nez, permet de stimuler le nerf vague.

Je peux appuyer dessus régulièrement, pendant 30 secondes, avec une allumette ou le doigt.

Point 19 Dien Chan

EFT

Pour reprogrammer le système nerveux autonome, je peux utiliser l’EFT ou tapping intuitif.

Et ainsi tapoter avec les doigts ou le plat de la main, tout en répétant des phrases du type “je m’aime” “je suis en sécurité” “je lâche prise” etc.

J’ai besoin d’être calme et de respirer profondément.

Certaines zones du corps sont plus propices :

  • La nuque.
  • Le haut du crâne.
  • Le plexus solaire.
  • Les tempes.
  • Le ventre.

Enfant intérieur

Je peux aller à la rencontre de mon enfant intérieur, et le prendre dans mes bras.

J’ai besoin de le réconforter, en lui disant qu’il n’y a pas de danger et qu’il est en sécurité.

J’en profite pour lui dire que je l’aime.

Ainsi, je m’apaise progressivement.

Moqui marbles

Cette paire de pierres originaires des États-Unis est remarquable pour un système nerveux saturé.

Appliquées intuitivement à deux endroits spécifiques du corps, les moqui marbles aident à dénouer certains nœuds énergétiques.

Soin énergétique

Il peut être utile de recevoir un soin énergétique pour évacuer les blocages nerveux.

En effet, le nerf vagal a également des fonctions énergétiques : il favorise notamment la circulation de l’énergie entre la tête et le corps.

D’autres outils énergétiques tels que les huiles essentielles et les bols chantants peuvent aider.

J’ai fini comprendre qu’il s’agissait du nerf vague après plusieurs mois de tensions dans ma nuque et à l’estomac, de l’énergie bloquée dans ma tête, de la fatigue, et des entités à répétitions.

Détente

En parallèle à la réactivation du nerf, j’ai besoin de m’octroyer des périodes de repos et de relâchement.

Ainsi mon cerveau reptilien réapprend la sensation de détente profonde, et peut constater qu’effectivement je suis hors de danger.

Certaines activités favorisent cet état :

  • Méditation.
  • Rire.
  • Soupirer.
  • Me réconforter.
  • Secouer le corps en pliant les genoux.
  • Danse.
  • Sport.
  • Massage.
  • Yoga.
  • Envoyer de l’amour au nerf vague, l’inviter à se détendre.

Alimentation

Le mode survie mène fréquemment vers des carences, car les cellules ont besoin de produire plus d’énergie.

Certains aliments peuvent être ajoutés à l’alimentation pendant la période d’activation du nerf vague.

Écoute du corps

Une fois le nerf débloqué, je vais commencer à alterner les moments de calme et de vigilance.

Il est important d’être présent dans mon corps pour écouter mes sensations, et savoir dans quel état je me trouve.

Ainsi, je peux apprendre à revenir en mode détente à chaque fois que je suis stressé·e.

Par exemple, en respirant profondément, j’envoie un signal à mon corps que je suis hors de danger.

Fausse information de danger

Certains outils thérapeutiques activent l’état d’urgence, alors qu’il n’y a pas de danger (ou bien seulement un danger contrôlé) :

  • Eau glacée.
  • Planche à clous.
  • Saut à l’élastique ou en parachute.
  • Stimuli sensoriels intenses (bruit, lumière, etc.)

Cela peut m’entraîner à écouter mon corps, et réactiver le système nerveux parasympathique.

À réserver dans un second temps, une fois que le nerf est déjà détendu.

Coquelicots

Récapitulatif

Comment débloquer le nerf vague et sortir du mode survie ?

C’est toute une rééducation alliant :

  • Émotionnel.
  • Physique.
  • Énergétique.

Le bon fonctionnement de ce nerf contribue à détendre le mental, retrouver la santé, et repasser en mode “vie”.

Qui suis-je ?

Mon nom est Geoffrey, je suis thérapeute spécialisé en émotions. Je t’aide à débloquer en douceur ton nerf vague pour retrouver un état de calme intérieur durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *