Comment devenir thérapeute ?

Cygne envol

Voici les dessous du métier.

Qu’est-ce qu’un thérapeute ?

Un thérapeute est une personne qui a la fibre de la guérison. Toutefois l’objectif est d’accompagner, non de guérir.

Il ou elle a été formé·e à certains outils, pour placer dans les meilleurs dispositions afin que le travail d’auto-guérison survienne.

Retrouvez l’article complet qui décrit ce qu’est un thérapeute.

Marcher forêt

Trouver une formation

Il existe de multiples formations thérapeutiques, permettant d’exercer en tant que psychothérapeute ou praticien.

Certaines durent une semaine, d’autres des années.

Le plus important au moment de trouver sa formation, est d’écouter son cœur.

Un thérapeute est passionné par son activité. Il continue à se former tout au long de sa vie.

Changer de métier

Le souhait de devenir thérapeute est souvent lié à un changement de carrière.

Il existe des appréhensions à quitter un métier stable :

  • Peur de manquer d’argent.
  • Peur d’échouer.
  • Insécurité.

Toutefois, au fond de lui, le futur praticien sait quelle est sa voie.

Il est conseillé de ne pas se lancer tête baissée dans un changement d’activité sans source de revenus. Autrement, cela crée de l’anxiété liée à l’argent. Le but premier devient de dégager des revenus, plutôt que d’accompagner les autres. La qualité des soins s’en ressent.

Toutefois, certaines personnes ne sont jamais aussi efficaces et motivées que lorsqu’elles sont dos au mur.

Désert soleil

Se faire connaître

L’un des aspects souvent négligé est le marketing.

Les thérapeutes ne sont pas toujours bien préparés, et cela occasionne des déceptions.

Il est difficile d’attirer des clients sans se faire connaître.

Le site internet est un plus, mais il n’est pas indispensable. De même, un compte Instagram est peu susceptible de remplir l’agenda.

Le principal moyen pour un thérapeute de se faire connaître est le bouche-à-oreille.

Il existe plusieurs solutions (souvent bénévoles) au début :

  • Offrir des séances à l’entourage.
  • Donner des conférences.
  • Intervenir dans des associations.
  • Proposer des ateliers.
  • Agrandir son réseau.
  • Trouver des partenariats (exemple : offrir un accompagnement gratuit à un kinésithérapeute, en échange de recommendations à ses clients).

Si le manque de consultants persiste, le blocage est intérieur.

Le plus important est d’être soi-même, de laisser briller sa lumière intérieure, et d’apporter ses propres spécificités.

Le travail sur soi

Les guérisseurs ont envie d’aider les autres, pour comprendre qu’ils ont besoin de s’aider eux-mêmes : c’est le syndrome du sauveur.

Une profonde introspection est nécessaire, pour éviter la transposition sur les clients.

Plus le thérapeute se comprend et s’éveille spirituellement, plus il sera à même de guider les autres.

Le travail sur soi est continu, et n’est jamais terminé.

C’est la partie la plus importante de la formation en tant que thérapeute.

Plage vagues

Conclusion

Comment devenir thérapeute ?

En se formant adéquatement, en se faisant connaître, et en s’explorant.

Ce métier est passionnant, et amène une profonde transformation personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Poster commentaire