Les bienfaits du jeûne

Soupe

Le jeûne donne l’opportunité au corps de s’auto-nettoyer.

Jeûner n’est pas fait pour tout le monde.

C’est pourquoi il convient de se faire accompagner et superviser par un médecin-nutritionniste.

Combien de temps jeûner ?

Chaque personne est unique.

Le jeûne intermittent consiste à sauter un repas de temps en temps.

Il est possible d’aller plus loin : de jeûner plusieurs jours d’affilée. Ceci n’est pas compatible avec tous les organismes.

Certaines personnes peuvent mourir après 3 jours de jeûne.

En revanche, certains yogis confirmés survivent durant plusieurs mois ou années sans nourriture, se nourrissant exclusivement de prana.

C’est pourquoi le plus important est d’y aller progressivement, pour connaître ses limites et fixer la durée adéquate.

Ponton lac

Le jeûne sec

Le jeûne sec est plus exigeant que le jeûne hydrique : ne pas boire, ni manger.

Au bout d’un certain temps (environ 30 heures), le phénomène d’autophagie se produit : le corps va aller chercher ses besoins à l’intérieur de lui-même.

C’est-à-dire qu’il va transformer les graisses et cellules en énergie.

Il sélectionne en priorité les cellules malades ou fragiles.

Ce n’est que si le jeûne perdure trop longtemps, que le corps s’attaquera aux cellules vitales, ce qui impactera la santé.

Le jeûne hydrique

Le jeûne hydrique consiste à arrêter toute prise de nourriture, mais de continuer à boire.

Il est moins efficace que le jeûne sec, mais reste un excellent outil pour alléger le corps.

Comment se préparer ?

Dans la semaine qui précède les jeûnes, il convient de :

  • Boire abondamment.
  • Réduire son alimentation.

Quel comportement adopter pendant le jeûne ?

  • Limiter l’exercice physique.
  • Ne pas hésiter à dormir, car un jeûne fatigue.
  • Être au milieu de la nature est un plus pour accompagner le processus de purification.
  • Être sous supervision.
  • Ne pas surestimer ses capacités, y aller progressivement.

Comment rompre le jeûne ?

Le corps est une machine extraordinaire.

Lorsque le phénomène de la digestion est mis en pause, il trouve d’autres ressources pour continuer à fonctionner (un certain temps).

Toutefois, remettre en marche le fonctionnement habituel prend du temps.

Chaque personne est différente, c’est pourquoi l’idéal est d’utiliser le test musculaire pour savoir exactement quoi manger au moment de rompre le jeûne.

Il existe cependant quelques consignes élémentaires :

  • Commencer par boire 2 gorgées d’eau.
  • 10 minutes plus tard, manger une petite quantité d’aliments, accompagnés d’eau.
  • Attendre 30 minutes, avant de compléter le repas, qui sera léger et nutritif.
  • Attendre au moins 4 heures avant de remanger.
  • Éviter de trop manger dans les 3 jours suivant le jeûne.

Les bienfaits de jeûner

Le jeûne est bénéfique à plusieurs niveaux.

Corps physique

Le corps physique reçoit beaucoup de nourriture, pas forcément très saine, dans nos sociétés occidentales.

Il ne connait pas le manque.

Il n’a pas l’occasion de se nettoyer des toxines et superflus.

Le jeûne permet au corps un profond nettoyage cellulaire.

Il est couramment utilisé pour maigrir et perdre du poids.

Corps émotionnel

De nombreuses émotions peuvent survenir durant un jeûne :

  • Peur d’avoir faim.
  • Peur d’avoir soif.
  • Peur de mourir.
  • Angoisses.
  • Doutes.
  • Etc.

Savoir transmuter les émotions bloquées permet de profiter du jeûne pour se libérer des systèmes de croyances.

Corps énergétique

Il n’y a pas que le corps physique qui se nettoie.

Le corps énergétique se purifie également.

La digestion est un processus qui mobilise beaucoup d’énergie.

Suspendre la digestion donne plus d’énergie pour une purification à d’autres niveaux.

Contre-indications

Il est indispensable d’obtenir le feu vert du médecin traitant.

Les contre-indications habituelles sont les suivantes :

  • Enfants.
  • Femme enceinte.
  • Diabète.
  • Cachexie.
  • Maladie grave.
  • Faiblesses.
Femme montagne

Conclusion

Quels sont les bienfaits du jeûne ?

Il s’agit d’une expérience qui permet une intense purification.

Il ne se prend pas à la légère, car il peut engager les processus vitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée

Poster commentaire